Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Découvrir la via Francigena à Bailly (Yvelines)

28 Janvier 2013, 06:36am

Le mardi 26 février 2013, Charles Myber avait invité Marie et Rémi à Bailly (78) pour conter un cheminement original. C'était la 2ème étape d'un tour de France

Marie et Rémi Bethouart se sont mariés en mai 2012. En guise de voyage de noces, ils ont choisi de parcourir la via Francigena « la voie des français », un itinéraire historique et de pèlerinage entre Canterbury et Rome. Marie, vous raconte leur aventure.

Nous sommes partis le 8 juillet 2012 de la cathédrale de Canterbury pour rejoindre Douvres, après une touchante bénédiction d’une révèrent anglicane sur le parvis de la cathédrale. Dès le lendemain, nous avons rejoints les côtes françaises et commencé notre traversée du Pas-de-Calais : Calais, Ardres, Wisques, Thérouanne, Amettes, Estrée-Cauchy, Arras et Béhagnies. Durant cette première partie, nous avons essayé d’emprunter le plus de chemins de randonnées possibles et zigzagué autour de la chaussée Brunehaut. En France, nous n’avons trouvé que très peu d’indications, pancartes, insignes et hébergements. A de nombreuses reprises, nous avons marché le long des bas-côtés et dormi en tente. Nous sommes arrivés à Arras le 13 juillet et nous avons décidé de continuer l’aventure en vélo. Les villes et les paysages ont défilé beaucoup plus rapidement devant nous : Saint-Quentin, Laon, Châlons-en-Champagne, Chaumont, Langres, Besançon. Des villes qui ravirent nos yeux de pèlerin malgré les douleurs et les problèmes mécaniques qui nous ralentirent à de nombreuses reprises. Le 25 juillet, nous passons la frontière Suisse et contournons le Lac Léman sous un ciel magnifique qui sublime les paysages Suisses. Trois jours plus tard, nous atteignons le sommet du col du Grand Saint-Bernard (2224m) et poursuivons notre aventure en Italie. L’accueil chrétien des chanoines de Saint-Augustin nous ressource après la plus difficile des étapes du chemin. L’Italie nous ouvre ses portes et Rome n’est finalement qu’à quels coups de pédales. Il faut s’adapter, partir très tôt le matin et s’arrêter pour midi. Nous traversons la plaine du Pô mais c’est bien sûr l’éternelle Toscane qui nous émerveille. Nous renouons aussi avec les accueils pèlerins qui sont organisés sur le chemin. Nous rencontrons nos premiers camarades de routes et sommes accueillis par des communautés religieuses et des paroisses. La via Francigena traverse les plus belles villes italiennes : Pavie, Lucca, Saint Gimignano, Sienne, Bolsena et enfin Rome. Nous atteignons notre destination finale le 6 août après avoir parcouru près de 2000 km dont 250 à pied. Dans la basilique Saint-Pierre de Rome, on nous délivre un Testimonium attestant notre pèlerinage. Après Saint-Jacques en 2009, Rome cette année, nous envisageons dans les prochaines années de mettre le cap sur Jérusalem…

Découvrir la via Francigena à Bailly (Yvelines)

Voir les commentaires